Ô ma promise Terre !

Spread the love
Bleu coquelicots

C’est une année nouvelle !
Nouvelle et belle !

Tout est beau dans la fleur nouvelle !
Tendre sa corolle,
Doux son parfum,
Précieux son regard,
Or, sa présence !

De l’année ancienne, que dira-t-on ?
De si peu de jours déjà loin,
3 jours à peine, et cependant plus personne
Ne veut semble-t-il s’en souvenir !

Pourtant,
Quelle belle année aussi
Fut-elle !

Que dis-tu, poète ?
Une belle année, 2020 ?!

Oui, une année forte !
Forte d’avoir été plus unie !

Alors, Pharaon ne voulait laisser l’humanité rejoindre
La terre promise de son unité…

Qu’est Pharaon ? Nous tous !
Nous tous attachés à nos frontières,
Nos peurs de ne plus être
Qui nous pensons être : différents de celles- et ceux-là,
Si loin, si loin de nous, pensons-nous,
Et cependant si près puisqu’en réalité
Nous sommes eux ils sont nous –

Alors les dieux ont apporté le Covid
Fléau dangereux pour nos faibles,
Nos petits, nos malades, nos âgés,
Si simple pourtant puisqu’un voile posé sur nos souffles,
De l’eau coulant sur nos mains, une distance entre nos bras
Suffiraient à l’éloigner.

Que diras-tu cette année nouvelle, Pharaon,
Cet autre nous, un petit soi croyant être
Dans ses frontières fort ?

Forts, dans nos frontières nous ne le sommes,
Fort est ce qui unit,
Forte est l’unité !

Où es-tu, ô ma promise terre ?

Mais sous tes pas, voyageur de la terre !
Sous tes pas résonne
Le futur d’un éternel et impatient présent !

Qu’es-tu, Présent, dis moi ?
L’aube où les chants de Dieu résonnent !
Peux-tu chanter ?
Peux-tu dire l’inexprimable présence ?

Sois le présent de l’unité,
Le chant de l’aube,
L’humble or du ciel
De janvier dans le ciel des journées,
Soit la voix qui dit
“Terre ! Je suis à ton rivage !
Je t’avais si longtemps cherchée
Et tu étais,
Depuis si longtemps
Déja là,
Unie, forte,
Mon pays,
Ma beauté,
L’unité !”

Voilà mes voeux pour 2021 !

D’une immense année !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *